Les Capucins en accès libre

 

Le téléphérique, une ligne de vie pour le quartier

 

À côté d’un réseau de transport « classique », la métropole brestoise a opté pour un transport en commun peu conventionnel : le téléphérique. Cette liaison aérienne suspendue à un câble permet de délester les deux ponts routiers existants tout en assurant une jonction en ligne droite. Le téléphérique est integré au réseau de transport collectif, utilisable avec un titre de transport (1 seul ticket permet d’utiliser bus, tramway et téléphérique) et accessible à tous. 

 

Relier les deux rives de la Penfeld & élargir le coeur de métropole

Dépasser la frontière naturelle de la Penfeld (berceau historique et militaire de Brest), accrocher le nouveau quartier des Capucins – 16 hectares en coeur de ville, rééquilibrer l’activité économique des deux rives brestoises, telle était l’équation à résoudre. C’est pourquoi les concepteurs du projet ont réfléchi à un maillage complet de l’offre de transports, prenant en compte les coupures urbaines, pour permettre une desserte optimale et fluide du site quel que soit le mode de déplacement choisi.

 

 

 

Economique, écologique, sûre, la liaison par câble s’est imposée pour franchir la Penfeld. Le téléphérique est de loin la solution technique la moins coûteuse par rapport aux autres hypothèses envisagées (pont transbordeur, pont routier, passerelle mobile). Son empreinte carbone s’avère limitée, l’émission de CO2 par km et par passager est 30 fois inférieure à celle d’une voiture. 

Une offre globale de déplacements 

Le téléphérique est intégré au réseau de transport public du territoire de Brest Métropole. Avec un titre de transport unique le passager peut utiliser le bus, le tram et le téléphérique. Il fonctionne 358 jours par an soit plus de 6000 heures sur l’année, avec une amplitude horaire journalière de 17 heures. 

Un moyen de transport rapide et accessible 

Les distances se raccourcissent entre le bas de la rue de Siam (rive gauche) et les Ateliers des Capucins (rive droite), accessibles en trois minutes seulement par cette nouvelle liaison aérienne suspendue à un câble. Les passagers sont immédiatement plongés dans l’atmosphère des Capucins puisque « l’atterrissage » dans une des stations téléphériques se fait directement au coeur des Ateliers. Sa jumelle est à 70 mètres de la station de tram Château, à l’angle de la rue Ducouédic et du boulevard Jean Moulin. Il est accessible aux personnes à mobilité réduite et s’arrêtera en stations. Les vélos sont également les bienvenus à bord. 
 

Les Capucins, 16 Ha réhabilités en hyper-centre de Brest

Le quartier des Capucins s’articule en deux zones séparées par un important dénivelé. La partie haute du site, le plateau, constitue le quartier d’habitation et d’activités. Les premiers habitants sont arrivés à l'automne 2017, sur le plateau. A proximité, la Cité internationale a été livrée en septembre 2016à ses 33 premiers étudiants et chercheurs. Les Ateliers situés en partie basse représentent un espace de 25 000m². Ils accueillent une place des machines de 10 000 m² pour trotinettes, skateurs, piqueniqueurs, lecteurs et autres visiteurs udsagers de la médiathèque. Les commerces et restaurants ouvriront fin 2018. A mi-hauteur entre le plateau et les Ateliers, l'esplanade constitue un lieu de rencontre et d’animations doté d'un skate park. 

Le téléphérique en chiffres 

  • 19,1 millions d’€ HT le coût prévisionnel en valeur actualisée (18M€ en 2011) dont : 
  • 800 000 passagers en 2017
  • 650 passagers par heure estimés
  • 1 200 passagers par heure au maximum
  • 460 m de trajet entre le bas de Siam et les Capucins
  • 120 km/h stabilité garantie jusqu'à cette vitesse de vent
  • 5 minutes de fréquence
  • 3 minutes de traversée
  • 1er téléphérique urbain de France
  • 1,55 million d'euros pour la phase préparatoire (1,35 million d'€ pour le FEDER; 100 000 euros pour le contrat Région et 100 000 euros pour le contrat de Territoire)
  • 8,2 millions d'euros sollicités pour la phase travaux (appel à projets "transport collectifs et mobilité durable de l'Etat, contrats de partenariats en cours d'élaboration par la Région Bretagne et le Conseil général du Finistère)

 

Un projet retenu pour son excellente intégration

Avec un projet s’insérant subtilement dans un environnement industriel et portuaire, le groupement Bouygues TP RF – Quille construction - BMF Remontées mécaniques – Halet Villette Architectes – les bureaux d’études SETEC et DSCA, a remporté le marché lancé par la SemTram mandataire de Brest Métropole. 

Le système en va et vient avec un croisement en saut de mouton des cabines relie la station rive droite aménagée à l’intérieur des Ateliers des Capucins à la station rive gauche en surface et en balcon au-dessus de la base navale dans le prolongement de la rue Ducouedic.

Documentation

Cliquez ici pour consulter le dépliant du projet